Quelques articles


Ouest-France

16 octobre 2013


 

Les Zig de l’impro veulent le chausson d’or

 

les-zig-de-limpro-veulent-le-chausson-dor0

 

 L’équipe yonnaise de théâtre d’improvisation affronte la Limache, de Machecoul, samedi.

 

Plus proche du spectacle de cabaret que de la joute sportive, le match d’improvisation met face à face deux équipes de quatre à six joueurs.

 

Un arbitre en maillot rayé noir et blanc, le maître de cérémonie et, pour l’ambiance, des musiciens ou un DJ, complètent le générique. « En fait, on joue à jouer des matches », sourit Pierrick Léger, le président des Zig’. « Le match est une mise en scène dont l’objectif est que le public prenne du plaisir. »

 

L’arbitre est là avant tout pour « énerver le public » et l’impliquer dans le match en sifflant des fautes. Mais c’est le public, de bonne ou de mauvaise foi, qui a le dernier mot en votant à la fin du tableau.

 

Dans le secret des vestiaires, l’arbitre et le MC ont choisi au préalable le thème du match, le nombre de joueurs, les contraintes auxquelles les joueurs vont devoir se plier, et la catégorie imposée : roman policier, ou chanté, ou muet ou à la manière de… Molière par exemple.

 

Après 20 secondes de réflexion, les joueurs se lancent, sans filet, pour 6 à 8 minutes. Le président résume les qualités du joueur : « L’humilité, l’écoute, la culture, la créativité et l’envie de pousser les murs », et un entraînement sérieux.

 

Les deux prochaines rencontres s’annoncent explosives, les « rouge et noir » s’attendant à un gros soutien de leurs supporters yonnais actuels et futurs pour gagner le très convivial et très local « International challenge of théâtre d’improvisation, le chausson d’or »

 

Samedi 19 octobre à 20 h 30 contre La Limache, de Machecoul, à la maison de quartier de Forges, rue Pierre-Bacqua et samedi 23 novembre, au même endroit à la même heure, contre les Cakes de l’espace, de Nantes. Tarif : 5 €. Prévente sur place le jour du match entre 16 h et 17 h.

 

Pour voir l’article: http://www.ouest-france.fr/les-zig-de-limpro-veulent-le-chausson-dor-1632858

 

 

 

 

 

Ouest-France

le 17 juin 2013


 

Un p’tit tour chez les Zig’ de l’impro:

un-ptit-tour-chez-les-zig-de-limpro

Cette année, les Zig’ ont décliné l’improvisation théâtrale sous toutes ses formes : matchs d’impro avec des équipes régionales telles que Cholet, Ancenis, Machecoul, Sainte-Pazanne et Nantes, festival avec les Spectaculaires, spectacles et soirées cabaret dans plusieurs communes de la région, stage intensif avec un acteur professionnel…

 

Année donc bien pleine pour l’équipe yonnaise qui fera une pause cet été. Mais avant cela, les Zig’ de l’impro ouvrent leurs portes à toutes les personnes adultes qui veulent découvrir la discipline ou la troupe. Entre sport et théâtre (au sens plus commun), l’improvisation bénéficie d’un beau succès, notamment en Vendée et dans la région. Le rendez-vous est posé, les Zig’ recrutent.

 

Samedi 22 juin, journée portes ouvertes de 15 h à 17 h, à la Maison des associations, 13, rue de la République, salle C.

Pour voir l’article:http://www.ouest-france.fr/un-ptit-tour-chez-les-zig-de-limpro-837889

 

 

 

 

Ouest France

le 6 février 2013


 

Avec les Zig’, l’impro, c’est tout un art

L’association yonnaise joue samedi 16 février, un match contre l’équipe de Sainte-Pazanne. Un vrai « show » théâtral.

avec-les-zig-limpro-cest-tout-un-art

 

Trois questions à…

 

Pouvez-vous nous présenter l’esprit d’un match d’improvisation théâtrale ?

 

À la fin des années 70, au Québec, des artistes ont vu que les théâtres étaient désertés, en même temps que les patinoires, elles, se remplissaient. Lors des mi-temps de matchs de hockey, des improvisations théâtrales ont été organisées. Cela a eu son succès.

 

Nous sommes, pour notre part, sur une formule cabaret, avec un arbitre, un maître de cérémonie qui présente le spectacle et un DJ qui dynamise en musique, entre les joutes.

 

Comment se déroulent les matchs ?

 

Les deux équipes qui jouent sont mixtes. Mais l’arbitre peut décider de la composition et faire en sorte qu’elles soient composées de membres des groupes qui s’opposent. La durée d’un tableau va d’une à six minutes, le thème est libre comme il peut être imposé. L’arbitre peut demander que cela soit joué à la Molière, à la Pagnol, que ce soit muet.

 

Là, il n’y a pas de décor, pas de costumes, c’est en temps réel, les équipes ont un caucus de vingt secondes, pour décider des rôles et se mettre en place.

 

Comment se prépare-t-on ? Quels sont les ressorts que cela demande ?

 

Lors de nos entraînements, une séance de trois heures par semaine, on va travailler des personnages, des situations. Cela requiert de l’écoute, de l’imaginaire et de la culture, pour rebondir. D’ailleurs, notre logo, c’est un petit bonhomme monté sur ressort. C’est très complémentaire au théâtre classique, la moitié des Zig’ en font à côté. Cela donne de la confiance en soi, cela demande du recul, car parfois, nous vivons de grands moments de solitude sur scène (sourires).

 

Loïc TISSOT.

Pour voir l’article:http://www.ouest-france.fr/avec-les-zig-limpro-cest-tout-un-art-794583

 

 

 

 

 

 

Roche Mag’

mars 2012


 

Les Z’Improvisiteurs Groupés Vs les Z’Improbables:

 

Rencontre improvisée

L’atelier yonnais de théâtre d’improvisation, les Z’Impro visiteurs Groupés (ZIG) reçoivent, pour leur première confrontation amicale à La Roche-sur-Yon, les Z’Improbables de Cholet le samedi 24 mars, à 20 h 30, à la maison de quartier des Forges.

 

Adhérents à la Fédération des associations et troupes amateurs de théâtre de Vendée (FATRAT 85), les Z’Improvisiteurs Groupés se consacrent à la pratique du théâtre d’improvisation. Ils se retrouvent une fois tous les 15 jours (le samedi, de 15 h à 18 h) à la maison des associations,13 rue de La République, pour leurs entraînements.

« Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience théâtrale pour nous rejoindre », confie Pierrick Léger, le président des ZIG.

« Il suffit juste d’avoir plus de 18 ans, aimer improviser, être inventifet pas trop timide… Il y a même un aspect développement personnel, car pour certains, c’est aussi une façon d’oser et d’accroître sa confiance en soi.»

Les ZIG proposent des spectacles d’improvisation sous diverses formes :loisirs ou compétitions, cabarets ou matchs d’impro… Les matchs d’improvisation sont nés au Québec dans les années 1970. Ils utilisent le décorum et les règles du hockey sur glace. L’aspect match, source de danger pour les participants,bouscule l’improvisation et pousse à la créativité, à la spontanéité.

Un travail d’équipe:

Mais, en théâtre d’improvisation, il n’y a pas que les matchs. Les ZIG s’expriment notamment dans desformules spectacles cabaret (bars ou maisons de quartier).

« Les règles sont les mêmes,mais les aspects «sportif» et compétition sont gommés»,explique Pierrick Léger.

«Contrairement à ce que l’on pense, l’improvisation n’est pas un « sport » individuel,mais est plutôt un travail d’équipe,la confiance est importante.C’est une discipline exigeante qui demande d’être très créatif et à l’écoute afin de pouvoir rebondir très rapidement sur toutes les propositions faites par l’animateur, le coach ou le public. »

Les Z’improvisateurs groupés ont participé entre autres en 2009 au Festival de théâtre de La Tranche-sur-Mer, ils ont aussi suivi un stage intensif de deux jours en octobre dernier à Talmont-St-Hilaire et ont effectué une prestation découverte du théâtre d’improvisation en novembre à l’initiative d’étudiants du Lycée Nature.

 

Pour voir l’article:http://leszigdelimpro.free.fr/revue/rochemag_mars2012.pdf